Nos écrits

Actif ... aujourd;hui,

Retraité ... demain

6 juin 2019

Il est facile de se rendre compte que notre gouvernement, et notre Président, tentent, par tous les moyens, de diviser les actifs et les retraités. Les retraités seraient-ils coupables de la mauvaise condition des salariés ? La réponse est simple, les deux situations sont intrinsèquement liées.  Les actifs sont de futurs retraités et les retraités, des anciens actifs. Or pour espérer passer une retraite décente, il faut que les conditions soient acquises. S’engager dès aujourd’hui à s’assurer une bonne retraite est bien aussi l’affaire des actifs.

Coup de « rabot » sur la pension de réversion ?

24 janvier 2019

L’annonce du Président de la république, concernant une réduction du montant des pensions de réversion nous a alertés. C’est sans temps mort que nos acquis sont en ligne de mire de ce gouvernement, et les annonces ne servent qu’à préparer les esprits.  Chacun sait aujourd’hui que les réformes annoncées se transforment toujours en une augmentation des difficultés de la vie pour les salariés et leur famille.

Acquis sociaux

9 octobre 2018

La difficile construction de notre quotidien

Gagner à vivre autrement, gagner une vie meilleure. C’est sur cette réflexion que nos droits sociaux ont été acquis.  Ils sont le fruit d’un combat entre ceux qui détiennent tout et ceux qui n’ont rien. Cet empilage de droits conquis par les luttes a pour but d’obtenir la dignité et la reconnaissance de monsieur et madame tout le monde. Mais ces acquis peuvent également fondre si les personnes concernées ne prennent pas soin de les protéger. Imaginer que les nouvelles générations n'en n'ont pas besoin, qu'en bénéficier est un avantage voire un privilège, c'est accepter la déconstruction d'une protection sociale jusqu'à sa disparition.

Pour le patronat, il s'agit donc de faire admettre que tous les maux de notre société sont la conséquence de nos acquis sociaux. Tout un art.

Lorsque  DCNS décroche…!

20 janvier 2017

Les dernières semaines de 2016 ne seront pas passées inaperçues dans la population Cherbourgeoise. Les effets d’annonces, concernant l’entreprise DCNS et le contrat avec l’Australie pour la construction de 12 sous-marins, donnent le vertige. DCNS aurait presque décroché la lune !

Le « contrat record » pour l’Express, la « contrat géant » pour Le Monde, le « méga contrat » pour Le Figaro… Sur le montant faramineux de 34 milliards d’euro, environ 3 milliards reviendraient à DCNS (au niveau national).

Mais, depuis un quart de siècle que l’ex DCN (Direction des Constructions Navales) passe des contrats à l’export, la situation de notre ancien « Arsenal » s’est-elle améliorée ou plutôt, a-t-elle décroché ?

A la CGT, nous pensons, qu’au-delà de l’euphorie médiatique, la situation de DCNS est très préoccupante. Mais derrière ces images véhiculées, se posent d’autres enjeux bien plus importants.

S'interroger sur...le travail ?

20 juin 2016

‟Retraités de la DCAN*, de DCN* puis de DCNS,

nous avons choisi d'en discuter avec vous.”

 

Remises sur le devant de la scène, les actions syndicales vous sont présentées comme des actes de délinquance:délinquance : barrages, blocages, palettes et pneus brûlés…

Mais n’est-ce pas comme ça que les droits des salariés, vos droits, ont pris naissance?naissance ?

Face à des dirigeants patronaux et gouvernementaux habillés en costume trois pièces, mais prêts à tout pour nous traiter en esclaves, la rue demeure le dernier lieu d'expression pour faire avancer nos droits.

Mais derrière ces images véhiculées, se posent d’autres enjeux bien plus importants.